Archive pour la catégorie ‘à lire’

Les recettes de chef sur le Campus

Une entrée : Filet de thon à l’huile d’olive et ananas du Costa Rica

Tailler l’ananas en lamelles dans la hauteur du fruit dans la même dimension que les filets de thon (8cm) qui seront eux même émincés (3 par filet).
Disposer les tranches d’ananas sans les serrer puis poser un filet de thon sur chacune, napper délicatement de la sauce cocktail « Sorbonne ».

Sauce cocktail « Sorbonne » : Mélanger au fouet dans l’ordre de la recette :
4 cuillérée à soupe de vrai Ketchup
1 cuillérée d’huile d’olive
1 cuillérée de Worcesteshire
2 veloutés nature Danone
1 bon trait de Whisky
Quelques gouttes de Tabasco .
Vérifier l’assaisonnement (sel, poivre, Tabasco).

Servir à part une salade de chou frisé et de pommes vertes relevée d’une vinaigrette : moutarde, vinaigre de vin et huile d’olive.

Un plat : Risotto de la grand Mère Cagna de Cuneo dans le Piémont et Pavé de saumon à la moutarde en grains

Le Risotto :
Dans la casserole à fond épais sur feu moyen :
Mettre 2 cuillérées à soupe d’huile d’olive et faire suer sans coloration (30 à 45 secondes) 100 gr d’oignons des Cévennes ciselés finement.
Ajouter 320 gr de risotto et remuer doucement 20 sec., afin de faire perler le riz.
Mouiller avec 15cl de vin blanc, porter doucement à ébullition puis ajouter par étape 1 litre de bouillon (pour le bouillon : 1 litre d’eau chaude et 4 cubes Maggi de volailles préparé en amont)
Compter 15 à 17 mn de cuisson, en spatulant souvent.
Finir hors du feu avec trois «vaches qui rit » en les incorporant une par une.
Garnitures : copeaux de Parmesan, cèpes ou Champignons de Paris sautés et légérement caramélisés ou poêlée de légumes à convenance. Au printemps : petits pois frais, asperges, dés d’olives vertes etc.…

Pavé se saumon à la moutarde en grains :
Faire poêler au beurre mousseux 100g de blanc de poireaux, légèrement coloré et à peine cuit déglacé au jus d’orange. Faire réduire rapidement.
Déposer dans une assiette un lit de poireau. Poser l’escalope de saumon sans la peau, saler et tartiner avec une spatule une belle couche de moutarde en grains.
Cuisson four micro onde : 2 mn. Cuisson millimétrée très rapide .

Un dessert : Flan de pommes en l’air à l’Alsacienne et cannelle

Une pomme gala coupée en quartiers réguliers poêlés au beurre, pour une belle coloration, en les rangeant dans le beurre noisette et en les retournant séparément.
Les ranger mi cuites et blondes comme pour une tarte dans un plat sabot en porcelaine, napper avec l’appareil Alsacienne en laissant les pommes légèrement caramélisées apparaitre.

L’appareil Alsacienne (un classique des années 60 et du CAP de cuisinier):
Dans un bol, casser un gros œuf (65 / 70 gr), le mélanger au fouet avec 50 gr. de sucre vanillé Vergeoise puis ajouter 140 gr. de crème liquide en fouettant pour le rendre homogène.
Avec cet appareil vous pouvez faire 4 préparations .
Cuire au four micro onde 2mn 30 secondes.
Servir tiède avec pincée de cannelle.
P.S. On peut faire la même chose avec des poires, Comice ou Passe Crassane, remplacer la cannelle par du Curry

Bon App’ !

Livre à dévorer

recettemonde

393 pages, 500 photographies, 120 recéttes, le temps d’un bouquin Jean-François Mallet laisse ses couteaux pour s’attaquer à la photo…et c’est plutôt réussi !
Un livre à la « Hungry Planet » de Peter Menzel, mais en français cette fois ci ! Beau pari pour les Editions Aubanel qui réalisent avec Mallet un superbe ouvrage de reportages socio-culinaire à travers la planète. Des bocadillos espagnols aux soupes chinoises, la street food ou restauration de rue prennent alors un sens premier dans la compréhension des modes de vie alimentaires.
Un mode d’alimentation de plus en plus courant de nos jours, mais qui prend des aspects tout à fait différents selon la situation géographique.
Poussez la porte de la gastronomie de l’exterieur avec Take Away, comprenez  » à emporter », un livre original et richement illustré.
Un plaisir visuel accompagnant votre imagination face aux 120 recettes choisies par l’auteur, la cuisine comme inépuisable vecteur de voyages !
Take Away, J-F Mallet, Editions Aubanel, 33 euros.
J.L

Blogissime

Nouvelle rubrique !
the_delicate_art_of_cooking_by_pavkata
Désormais, chaque semaine nous vous ferons découvrir un blog sur l’alimentation ou la cuisine qu’il nous semble bon de vous faire partager de par sa démarche originale et son intérêt pour la gastronomie.
Cette semaine, une fois n’est pas coutume, vous aurez droit à deux sites anglophones !

Ces blogs sont réalisés par deux étudiantes américaines passionnées de cuisine et résidant à Paris pour leurs études en Culture Française.

http://cookingforoneinparis.blogspot.com/ Sur son blog Ashley crée et reprend des recettes, nous livre ses inspirations, ses découvertes et nous rappelle la pertinence de l’utilisation des produits de saison. Agréable et ludique, ce charmant journal de table virtuel, dans lequel on retrouve même les dires de Brillant-Savarin, est conseillé pour tout les gourmands que la fourchette démange.

http://cookingforoneinparis.blogspot.com/ Carly, quant à elle, nous livre un site où les mots tiennent autant d’importance que les mets. Au travers de ses expériences avec la foisonnante gastronomie française cette gastro-bloggeuse nous invite à une approche « littero-culinaire » de sa passion, non sans esprit et qualité. Un blog à lire sans modération aucune !

Enjoy !

J.L

Saliver est un mot impudique

Au contraire d’Elisabeth d’Autriche, qui faisait eloigner d’elle toute odeur de cuisine, signal de grossièreté et d’animalisation de l’appétit, je m’attache à un degré de distinction différent, un degré plus supérieur, plus mystique, voire même plus aristocratique, qui ne fait pas abstraction du prédateur qui vit en nous.
Saliver est un mot sublime.  »

Lidia Jorge, romancière portugaise contemporaine