Articles avec le tag ‘Vincent Marcilhac’

Conférence du Président de GEOFOOD à l’Ecole du Cordon Bleu (23 janvier 2014): accords vins & fromages

Fromages et vins - une conférence du Président de Geofood à l'Ecole du Cordon Bleu le 23 janvier 2014

Prix de thèse AREA en économie agroalimentaire décerné à Vincent Marcilhac, fondateur de GEOFOOD

Prix de thèse AREA 2013

Table ronde du 26 avril 2013 autour de la pâtisserie française

Pour la dernière conférence Geofood, il fallait terminer par un bon dessert ! Cela a été le cas avec cette très belle conférence autour de l’évolution de la pâtisserie française. Autour du Professeur Guy Chemla, dont la brillante conférence autour de l’histoire de la pâtisserie française a précédé la table ronde, la fine fleur de la pâtisserie française était représentée :
– Ange Sevestre, pâtissière et représentante de la Confédération nationale des artisans-pâtissiers
http://www.douceursdange.com/
– Jean-François Deguignet, chef-pâtissier au Cordon Bleu Paris, partenaire du master professionnel alimentation et cultures alimentaires de l’Université Paris-Sorbonne
http://www.lcbparis.com/
– Fabien Rouillard, chef-pâtissier chez Fauchon, célèbre enseigne du luxe alimentaire français, thème auquel j’ai consacré ma thèse de doctorat, dont l’ouvrage a obtenu le Prix Apicius du Salon Festin d’Auteurs http://pufr-editions.fr/livre/luxe-alimentaire
http://www.fauchon.com/

Table ronde animée par le professeur Guy Chemla (en bas à gauche) devant les étudiants du Master Alimentation et Cultures alimentaires de l'université Paris-Sorbonne,

Table ronde animée par le professeur Guy Chemla (en bas à gauche) devant les étudiants du Master Alimentation et Cultures alimentaires de l'université Paris-Sorbonne,

Colloque international sur le patrimoine en bouche


Le patrimoine en bouche
Nouveaux appétits, nouvelles mythologies.
Colloque international transdisciplinaire
14 et 15 mars 2014
Lycée des Métiers de l’Hôtellerie Guillaume Tirel,
237 Boulevard Raspail – 75014 Paris

Dans un monde où les préoccupations environnementales sont devenues majeures, la nourriture est l’objet de toutes les attentions. Transformée, analysée, testée, calibrée, réglementée, mais aussi suspectée, mise en scène, célébrée, remémorée, elle est à la fois objet matériel et symbolique. Des produits du terroir à la malbouffe, du régime hyperprotéiné à la pratique du jeûne, des recommandations aux interdits sanitaires, les savoirs, les pratiques et les représentations se modifient et de nouvelles relations s’instaurent entre l’homme et sa nourriture.
Véritable marqueur patrimonial à la fois stable et en perpétuel mouvement, la cuisine ou « manière d’apprêter les aliments » est un élément à part entière de la culture nationale. Elle perpétue la tradition culinaire tout en accueillant sans cesse le terroir et l’ailleurs, le naturel et le synthétique, l’authentique et le transformé. Du repas gastronomique au menu diététique, la cuisine est un savoir faire pétri de recettes et de créations.
Dans ce colloque, on s’interrogera sur les valeurs identitaires et patrimoniales de la nourriture, sur les ressources mobilisées dans la dynamique de ce patrimoine en activité, sur les nouvelles manières de dire et de faire qui engagent de nouvelles prescriptions et de nouvelles postures. Comment l’élément patrimonial est-il réinvesti, comment intervient-il dans les modalités d’expression, d’appréciation, d’échange et de circulation des productions et des consignes culinaires? S’agit-il d’améliorer, d’adapter ou d’inventer ? Quelles sont les ruptures et les continuités ? Quels sont les déplacements et les mélanges ? Quelles représentations et quelles mythologies incarnent les nouveaux désirs ?
Le colloque Le Patrimoine en bouche accueillera des chercheurs de disciplines et de champs de savoirs très divers : arts et humanités, sciences de l’homme et de la société, sciences de la nature.
Le colloque sera aussi un moment de découverte et de dégustation culinaire.

Veuillez envoyer un résumé de 500 mots en anglais ou en français, accompagné d’un titre, de votre affiliation universitaire et de vos coordonnées à sylvie.brodziak@u-cergy.fr ou sylvie.catellin@uvsq.fr. Les communications doivent durer 20 minutes au maximum. Les candidatures devront être déposées avant le 15 juillet 2013.

Responsables et organisateurs :
Sylvie Brodziak : Centre de recherche Textes et Francophonies, université de Cergy-Pontoise.
Sylvie Catellin : Centre d’Histoire Culturelle des Société Contemporaines, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.
Gianni Giardino, Centre d’Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines, université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.
Sébastien Le Tacon, responsable de la licence professionnelle de restauration gastronomique à vocation internationale IUFM/université de Cergy-Pontoise.
Vincent Marcilhac : PRCE de géographie de l’alimentation, docteur en géographie, IUFM/université de Cergy-Pontoise.
Catherine Thibault : Service Commun Relations Entreprises Professionnalisation et Formation Continue, université de Cergy-Pontoise

Comité scientifique :
Jean-Louis Berta, professeur honoraire des universités. Ex directeur de l’unité nutrition de l’Agence Française de Sécurité Sanitaire (AFSSA). Médecin de l’Etablissement Français du Sang (EFS).
Sylvie Brodziak, maîtresse de conférences HDR en Littérature française, université de Cergy-Pontoise.
Sylvie Catellin, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication, université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.
Brigitte Chapelain, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication, université Paris 13.
Christiane Chaulet Achour, professeur de littérature française et francophone, université de Cergy-Pontoise.
Didier Francfort, professeur d’histoire contemporaine, université de Nancy, directeur de l’Institut d’Histoire Culturelle Européenne – Bronisław Geremek, co-directeur du CERCLE (Centre de Recherches sur les Cultures et Littératures Européennes).
Ikuhiro Fukuda, Professeur de littérature, université Waseda, Departement des études interdisciplinaires des cultures, Faculté de pédagogie, Tokyo.
Gianni Giardino, maître de conférences en Physique, université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.
Françoise Hache-Bissette, professeur en sciences de l’information et de la communication, université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.
Violaine Houdart Mérot, professeure de littérature française, université de Cergy-Pontoise
Bruno Laurioux, professeur en histoire médiévale, université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, directeur de l’Institut d’études culturelles, président du conseil scientifique de l’Institut Européen d’Histoire et des Cultures de l’Alimentation.
Jean-Claude Lescure, professeur d’histoire contemporaine, université de Cergy-Pontoise.
Vincent Marcilhac : PRCE de géographie de l’alimentation, docteur en géographie, IUFM/université de Cergy-Pontoise.
Sébastien Le Tacon : PRCE de cuisine gastronomique, IUFM/ université de Cergy-Pontoise.
François Pernot, professeur d’histoire moderne, université de Cergy-Pontoise.
Jean Pruvost, professeur de lexicologie et de lexicographie, université de Cergy-Pontoise.
Denis Saillard, professeur agrégé, docteur en histoire, chercheur associé au Centre d’Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines, université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.
Catherine Thibault, œnologue, chef de service SCREP, université de Cergy-Pontoise.

Contacts : sylvie.brodziak@u-cergy.fr / sylvie.catellin@uvsq.fr


A taste of heritage
New appetites, new mythologies.
Interdisciplinary international conference
March 14th-15th, 2014

Lycée des Métiers de l’Hôtellerie Guillaume Tirel,
237 Boulevard Raspail – 75014 Paris

In a world where environmental matters have become a major cause for concern, food is the focus of people’s attention. Processed, analyzed, tested, calibrated, controlled, but also suspected, staged, celebrated, remembered, it is both a material and a symbolic object. From local products to junk food, from high protein diets to the practice of fasting, from public health recommendations to dietary prohibitions, knowledge, practices and representations have been changing, and new relationships are being established between Man and his food.
As a true patrimonial marker, both stable and in constant motion, cooking or « the art of preparing food » is an integral part of national culture. It ensures that culinary traditions are perpetuated yet makes it possible to combine the terroir and the exotic, the natural and the man-made, the genuine and the altered. From the gourmet meal to the dietary menu, cooking is a skill, filled with recipes and creations.
This conference will look at food as both an important cultural marker of identity in societies and an heritage. It will investigate the kinds of resources mobilized in the dynamics of this changing heritage, and the new ways of saying and doing that initiate new prescriptions and new postures. How is the patrimonial element reinvested, how does it operate in terms of expression, appreciation, exchange and circulation of culinary products and instructions? Should it be improved, adapted or invented? What ruptures and continuities; what displacements and mixtures characterize food heritage? What representations and mythologies do new desires embody?
The conference is intended to be interdisciplinary and will welcome scholars from different disciplines, such as art and humanities, anthropology, sociology, history, or natural sciences.
The conference will be a moment of gastronomic discovery.

All abstracts and papers will be in English/French and the deadline for submitting a 500-word abstract in English or French along with paper title, affiliation and contact information to sylvie.brodziak@u-cergy.fr or sylvie.catellin@uvsq.fr. Presentations should be more than 20 minutes in length. Deadline for submission is July 15th, 2013
For more information, please contact sylvie.brodziak@u-cergy.fr or sylvie.catellin@uvsq.fr

Organizing committee:
Sylvie Brodziak : Centre de recherche Textes et Francophonies, université de Cergy-Pontoise.
Sylvie Catellin : Centre d’Histoire Culturelle des Société Contemporaines, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.
Gianni Giardino, Centre d’Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines, université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.
Sébastien Le Tacon, responsable de la licence professionnelle de restauration gastronomique à vocation internationale IUFM/université de Cergy-Pontoise.
Vincent Marcilhac : PRCE de géographie de l’alimentation, docteur en géographie, IUFM/université de Cergy-Pontoise.
Catherine Thibault : Service Commun Relations Entreprises Professionnalisation et Formation Continue, université de Cergy-Pontoise

Scientific committee:
Jean-Louis Berta, professeur honoraire des universités. Ex directeur de l’unité nutrition de l’Agence Française de Sécurité Sanitaire (AFSSA). Médecin de l’Etablissement Français du Sang (EFS).
Sylvie Brodziak, maîtresse de conférences HDR en Littérature française, université de Cergy-Pontoise.
Sylvie Catellin, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication, université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.
Brigitte Chapelain, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication, université Paris 13.
Christiane Chaulet Achour, professeur de littérature française et francophone, université de Cergy-Pontoise.
Didier Francfort, professeur d’histoire contemporaine, université de Nancy, directeur de l’Institut d’Histoire Culturelle Européenne – Bronisław Geremek, co-directeur du CERCLE (Centre de Recherches sur les Cultures et Littératures Européennes).
Ikuhiro Fukuda, Professeur de littérature, université Waseda, Departement des études interdisciplinaires des cultures, Faculté de pédagogie, Tokyo.
Gianni Giardino, maître de conférences en Physique, université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.
Françoise Hache-Bissette, professeur en sciences de l’information et de la communication, université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.
Violaine Houdart Mérot, professeure de littérature française, université de Cergy-Pontoise
Bruno Laurioux, professeur en histoire médiévale, université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, directeur de l’Institut d’études culturelles, président du conseil scientifique de l’Institut Européen d’Histoire et des Cultures de l’Alimentation.
Jean-Claude Lescure, professeur d’histoire contemporaine, université de Cergy-Pontoise.
Vincent Marcilhac : PRCE de géographie de l’alimentation, docteur en géographie, IUFM/université de Cergy-Pontoise.
Sébastien Le Tacon : PRCE de cuisine gastronomique, IUFM/ université de Cergy-Pontoise.
François Pernot, professeur d’histoire moderne, université de Cergy-Pontoise.
Jean Pruvost, professeur de lexicologie et de lexicographie, université de Cergy-Pontoise.
Denis Saillard, professeur agrégé, docteur en histoire, chercheur associé au Centre d’Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines, université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.
Catherine Thibault, œnologue, chef de service SCREP, université de Cergy-Pontoise.

Contacts : sylvie.brodziak@u-cergy.fr / sylvie.catellin@uvsq.fr

LE LUXE ALIMENTAIRE : UNE SINGULARITE FRANCAISE : LE 24 JANVIER EN LIBRAIRIE

Le luxe alimentaire : une singularité française
À l’heure où la France connaît une grave crise économique, les filières d’excellence restent pourvoyeuses de richesses et d’emplois. Tel est le cas du luxe alimentaire, rassemblant un ensemble de métiers allant de la fourche à la fourchette, en passant par l’agriculture, la transformation artisanale ou industrielle, la distribution et la restauration. Ce sont autant de métiers qui se distinguent par la recherche de l’excellence gastronomique pour satisfaire la demande d’une clientèle de gourmets.
Il existe partout dans le monde des produits de qualité et des amateurs pour les apprécier. Des cultures du luxe alimentaire sont apparues depuis l’Antiquité en Asie et en Europe avant de s’étendre à d’autres parties du monde. Pourquoi est-ce en France plutôt qu’ailleurs que s’est affirmée progressivement une culture hégémonique en matière de luxe alimentaire ? Comment expliquer son rayonnement à l’échelle mondiale ? À travers cet ouvrage, il s’agit de mieux comprendre ce qui apparaît de prime abord comme une évidence : la singularité française en matière de luxe alimentaire.
Ce secteur est aujourd’hui confronté à un ensemble de défis, en raison même de l’extension de son marché liée à l’industrialisation de sa production, à la diversification de ses circuits de distribution, à l’internationalisation de sa consommation, ainsi qu’à la montée d’une nouvelle concurrence et à l’évolution de la société.
Dans le contexte de la mondialisation économique, la France et les entreprises françaises peuvent tirer leur épingle du jeu en jouant sur la valeur culturelle des produits d’exception, dont l’ancrage historique et géographique apparaît comme un gage de qualité. Ainsi, la valorisation patrimoniale et touristique des lieux de production contribue aujourd’hui à la reconnaissance de l’originalité, de la rareté et de l’excellence des produits alimentaires de luxe. Le luxe alimentaire français devient alors un véritable outil de développement territorial.

Enfin ! Un ouvrage scientifique sur les établissements de restauration dans le monde !

ETABLISSEMENTS DE RESTAURATION DANS LE MONDE

Conférence / Projection sur le thème de la restauration

img583A l’occasion de la parution du numéro de la revue Norois intitulé « le restaurant, outil de développement local ? », Geofood organise une conférence / projection portant sur la restauration le vendredi 28 octobre 2011 de 17h à 20h à l’Institut de Géographie de Paris.

Vincent Marcilhac, président de Geofood et auteur de l’un des articles du numéro de la revue Norois, animera une conférence sur le thème « restauration et développement local ».

Celle-ci sera suivie de la projection du documentaire « vers une restauration collective bonne, propre et juste, produits frais et bonnes pratiques » en présence de Frédéric Gana, l’un des auteurs du documentaire

  • Cette conférence-projection est réservée aux adhérents de l’association Geofood et aux doctorants du laboratoire ENeC (une participation de 5 euros sera demandée pour les autres participants).
  • Pour s’inscrire, adresser un courriel à : geofood.association@gmail.com

Journée du goût à la maison des associations du 5e arrondissement de Paris

Journée du goût à la maison des associations du 5e arrondissement

la gastronomie et le web : quelles relations ?

Article de Geofood sur le site legout.com :

303#

20 après

Colloque international : Les établissements de restauration dans le monde !

C’est parti pour deux jours de colloque avec des spécialistes du monde entier pour faire le bilan des recherches en sciences humaines sur les établissements de restauration.

Les établissements de restauration ont fait l’objet de nouvelles recherches, tant en
géographie, qu’en histoire, en sociologie, en anthropologie, et dans d’autres
domaines encore. De nouvelles formes de restauration et de nouvelles tendances
gastronomiques et alimentaires ont émergé.

Dans le cadre de la Semaine du Goût, venez écouter professeurs et chercheurs sur ce thème des plus vastes.

pour voir le détail des sessions du lundi 12 et du mardi 13 : http://www.legout.com/pdf/Colloque_international_sur_
les_etablissements_de_restauration_dans_le_monde.pdf

J.L